Ville hybride Origines : épisode 1 « la casse fonte »

Ville hybride Origines : épisode 1 « la casse fonte »

Pour son cinquième anniversaire, Ville hybride retrace ses débuts à travers un feuilleton : Ville hybride Origines. Un peu sur le mode de la BD Special Strange Origins. Ville hybride s’est constituée sur les principes de l’échange et du partage… entre les personnes, les lieux, les projets, d’horizons très hétérogènes. Premier épisode : la casse fonte de Nicolas Cesbron à Saint-Denis.

Je rencontre Nicolas début 2011. C’est Patrick Bouchain qui me le présente. Son parcours était tout tracé. Diplômé d’une école d’ingénieur, il était parti faire sa coopération en Afrique. Pourtant, à son retour à Saint-Denis, il « bricole » dans sa cuisine. Celle-ci devient vite trop petite. En 1995, il a l’opportunité de récupérer une ancienne usine à Saint-Denis, la casse fonte, qui démolissait les engins en métaux (camion, machine…). Il y crée son atelier. La casse fonte est le long du canal Saint-Denis et du Croult (lie artificiel construit pas les moines au moyen-âge). Vous y verrez suspendue une barque bleue dans laquelle il dort de temps en temps.

La « sensualité » est érigée en mode de vie. Il crée des lustres à base d’oursins, des lampes longilignes, des escaliers…Il travaille pour Louboutin, expose à la Cité de l’architecture et du patrimoine…

La « sensualité » c’est aussi la qualité des rapports avec les autres. Nicolas s’entoure de créateurs et de constructeurs, les brichoux, avec qui il partage vision, machines et projets. Tous ensemble ils organisent chaque année la briche foraine. 2000 visiteurs viennent  expérimenter des installations et des créations conçues par les brichoux.

Dernièrement il a réalisé une petite ferme. Les chèvres y débroussaillent les terrains RFF le long de la voie de chemin de fer. Ainsi qu’une ingénieuse coopérative qui permet de se sustenter en vin biodynamique et autres produits bio.

La casse fonte est en mouvement perpétuel. C’est son essence même. Nicolas sème les germes propices à sa transformation. Vers quoi ? Il n’en sait rien et c’est peut-être le côté le plus sensuel de son concepteur.

casse fonte 002
W 265
W 267
W 252
W 263
W 242
la briche foraine 001
W 250
Categories:

acteur culturel, nouvelles centralités du Grand Paris, ville hybride origines